De Ponte-Leccia à Porto, la route aux mille visages

Xav Par Xav
Découvrir
16 Sep 2014

Cette route magnifique vous fait traverser une partie de la Corse d’Est en Ouest, vous aurez l’impression de changer de région tous les 10 kilomètres.

Vous allez traverser quelques monuments du territoire Corse : la Scala Di Santa Regina, la Niolu, Calacuccia, le col de Vergio, Evisa… sans parler des forêts de pins, de châtaigniers, des cochons au bord de la route, vous allez même traverser une station de ski !

Cette route vous mènera aussi au pied du Monte Cinto, la plus haute montagne Corse (2 706m).

Piscine naturelle - Corse

 

Départ de Ponte-Leccia,  direction Corte et la route D84.

A quelques kilomètres au sud de Ponte-Leccia en direction de Corte au niveau du village de Francardo, empruntez la D84 pour suivre Calacuccia et le Col de Vergio.

Au départ, cette route départementale ne présente pas d’intérêt particulier mis à part le Golo ; le plus grand fleuve Corse (90km) qui se jette dans la mer Tyrrhénienne au Sud de Bastia. Le Golo trouve sa source à plus de 2 500m d’altitude dans le massif du Monte Cinto.

 

La Scala di Santa Regina, le Golo et Le Niolu

Après quelques kilomètres le paysage change brusquement… La route serpente à travers la montagne, de virages en virages, dans un décor exceptionnel. La roche granite devient rouge, la végétation parvient à peine pousser entre les pierres et les roches. Au fil de kilomètres, la route étroite, voire très étroite, laisse apparaitre un paysage accidenté et très sauvage.

Vous êtes dans la Scala di Santa Regina, longtemps resté le seul passage entre le village de Calacuccia, le Niulo et la plaine (Francardo).

En contre bas de la route, le Golo coule dans des gorges encaissées laissant apparaitre quelques magnifiques piscines naturelles. Malheureusement la baignade y est interdit et le stationnement impossible vu la largeur de la D84 !

Scala di Santa Regina

Scala di Santa Regina 2

 

Calacuccia, au pied des sommets.

Après avoir enchainé quelques bonnes dizaines de virages très serrés, vous arrivez sur le village de Calacuccia et son barrage hydroélectrique. Une nouvelle fois, le décor change brutalement ! D’un coup le paysage se dégage et laisse place à une courte vallée entourée de massifs montagneux :

–          Au nord, le massif du Monte Cinto

–          Au sud, le massif du Rotondo

Calacuccia peut aussi s’avérer utile pour la pause déjeuner : restaurant, pique-nique, … C’est aussi via Calacuccia que vous accédez aux villages de Lozzi et Poggio-di-Lozzi pour partir en randonnée dans le massif du Monte Cinto (L’observatoire, les bergeries de Petra Pinzuta).

Calacuccia - panorama

A la sortie du Village, vous continuez toujours sur la D84 en direction du col de Vergio.

Le col de Vergio, ses forêts et le GR20.

Avant d’arriver au col de Vergio sous les châtaigniers au bord de la route, vous allez croiser de nombreux cochons. Soyez vigilants !

Le col de Vergio est un des 4 plus grands cols de la Corse, il se situe dans le parc naturel régional. C’est surtout le point de liaison entre 2 vallées : la vallée du Golo (le Niulo) et celle de Porto. Juste avant d’arriver au sommet, vous passez par la station de ski du Vergio ! Si vous êtes habitués aux grandes stations des Alpes, vous allez être surpris. Mais cet endroit reste très pittoresque et il est clair que vous êtes en montagne. Le maquis, la roche granite ont laissé place aux forêts de pins et aux cimes abruptes.

Le col de Vergio est aussi un point de passage pour le GR 20, le sentier MARE a MARE et donc de nombreux randonneurs. Le lac de Nino (Ninu) est à 8 heures de marche aller/retour, à peine !

Col de Vergio

Evisa, le paradis de la châtaigne.

Après le col de Vergio vous attaquez la descente « infernale » vers Porto. Là encore avant d’arriver à Evisa, la D84 traverse de véritables forêts cathédrales où se mélangent résineux et feuillus.

Mais à Evisa c’est la châtaigne qui domine, c’est l’arbre emblématique de la commune, elle est même devenue l’image de marque du village.

A partir d’Evisa vous avez accès à de nombreuses randonnées et balades. Via le cimetière du village, vous pouvez notamment rejoindre les gorges de la Spelunca et ses piscines naturelles. L’eau y est fraiche, très fraiche, mais le décor en vaut la peine !

Evisa - le village

L’arrivée sur Porto, au-dessus des gorges de la Spelunca.

Après Evisa, ses forêts et ses châtaignes, vous n’êtes pas tout à fait arrivés à Porto. Encore quelques kilomètres et surtout quelques virages… mais le plus beau reste à venir : survoler les gorges de la Spelunca  via une petite route de montagne, la D84 !

Le paysage est tout simplement magnifique. Ces gorges sont si profondes, encaissées et accidentés qu’elles paraissent inaccessibles depuis la route.

Spelunca

C’est dans ce décor vertigineux que vous allez rejoindre Porto où vous aurez d’autres merveilles à découvrir :

–          Au sud, les calanches de Piana, Piana, Capo Rosso, etc.

–          Au Nord, Girolata, la réserve de Scandola, etc.

La plage de Porto

Crédit Photos : wikipédia, evisa.fr, Xavier Peillon

email
The following two tabs change content below.
Xav
D'origine Corse et passionné par la Corse, je profite de ce blog pour faire découvrir l’île de beauté, au travers de mes balades et rencontres. Consultant associé @calza_conseil // #SocialMedia, #e-reputation, communication d'influence, #communitymanagement, # webmarketing. www.calza.fr Blog : www.socialmediaexpertise.fr

Commentaires

commentaires