Escapade à Porto-Vecchio

Loowy Par Loowy
Baignades
10 juin 2016

C’est à Nice que commence notre escapade à Porto-Vecchio. Le Mega Andrea, nouveau fleuron de Corsica Ferries, accoste dans le port azuréen en début de soirée, et les voyageurs prennent rapidement place à bord.

Le navire appareille pour Porto-Vecchio au coucher du soleil. L’occasion d’assister au départ depuis les ponts extérieurs du navire, d’où on aperçoit la Promenade des Anglais, la Colline du Chateau et la vielle ville qui se dresse autour du port de plaisance de Nice. Nous nous éloignons du continent au fur et à mesure que le nuit tombe.

Les passagers les plus matinaux assistent au lever du soleil, le lendemain matin. Le Mega Andrea se trouve alors entre la Corse, qu’il longe du nord vers le sud en passant au large de Bastia, et l’archipel Toscan.

Un peu plus tard, nous nous rapprochons de la côte, en direction du golfe de Porto-Vecchio. La tour génoise de Pinareddu, ainsi que le massif de l’Ospedale et les aiguilles de Bavella, qui culminent à plus de 2100 mètres d’altitude, font face à la mer. Nous longeons également la Côte des Nacres, où se situent quelques unes des plus belles plages de l’Île de Beauté, telles que Fautea, Saint Cyprien, ou le Capu di Fora.

Le Mega Andrea, paré comme jamais, se présente ensuite à l’entrée du golfe, gardé par le sémaphore de La Chiappa au sud, et le phare de Calla Rossa au nord. Le pilote nous y attend pour guider le navire jusqu’au port, dans cet environnement aussi splendide que délicat pour la navigation.

Une fois le chenal traversé, nous faisons face au petit village de Porto-Vecchio et son port de plaisance. Le navire exécute sa première manœuvre d’accostage ; tous les passagers se sont rendus sur le pont pour assister à ce beau spectacle.

Après une courte escale, notre bateau fait de nouveau cap au sud pour la seconde partie de sa traversée inaugurale, en direction de Golfo Aranci, en Sardaigne, cette fois-ci. En effet, Corsica Ferries propose désormais de relier la Sardaigne au départ de Nice, Toulon et Porto-Vecchio. Le Mega Andrea sera de retour ce soir, le temps pour nous de visiter le village et ses alentours.

Notre visite commence naturellement par une promenade le long des quais du port de plaisance de Porto-Vecchio, où se mêlent yachts luxueux et barques de pêche. Nous nous dirigeons ensuite vers le village, qui surplombe le petit port.

Nous entrons dans Porto-Vecchio en traversant la porte génoise, érigée au XVIème siècle. De nombreux bastions, également construits par les génois, encerclent la veille ville, semblant toujours prêts à défendre le village d’une attaque de pirates barbaresques comme ce fut le cas à cette époque.

Il est agréable de déambuler à l’ombre, dans les rues fleuries de Porto-Vecchio, animées par les petits commerces. Vient ensuite l’heure de s’attabler pour gouter aux spécialités locales avant de repartir en expédition !

Le village est dominé par le clocher de l’église Saint Jean-Baptiste, lieu central de Porto-Vecchio. Impossible pour nous de résister à l’envie d’y enter ! …

… Et nous ne regrettons pas de n’avoir résisté à cette envie ! L’église, d’une taille relativement modeste, doit être visitée. Un orgue trône au-dessus de la grande porte d’entrée, de grands lustres et des fresques décorent le plafond, l’église est lumineuse et les vitraux colorés sont mis en valeur par le soleil radieux qui brille au-dehors. Tous les détails sont soignés. À voir !

Difficile de résister aussi à une baignade avec ce beau temps ! Les sentiers qui mènent à la mer ne manquent pas aux abords de Porto-Vecchio. Nous nous engageons sur un d’entre eux pour une marche de quelques dizaines de minutes, entre les grands pins et les chênes lièges.

Notre chemin finit par rejoindre le Laguniellu, une petite rivière qui prend sa source au lac de l’Ospedale pour terminer sa course à la plage de Cala Verde.

Nous profitons d’une vue imprenable sur le golfe, et d’une plage corse digne de ce nom, avec son sable fin et son eau translucide à une température défiant toute concurrence. Un petit plongeon s’impose…

L’escapade touche à sa fin quand, en début de soirée, le Mega Andrea, de retour de Sardaigne, emprunte de nouveau le chenal du golfe de Porto-Vecchio pour venir nous chercher.

Nous sommes invités à assister au départ du navire depuis la passerelle. Le Commandant Pisano, assisté par son second et le pilote du port, fait larguer les amarres, et nous repartons vers le nord, en direction le continent, au coucher du soleil, après cette superbe escapade d’un jour dans la cité du sel.

LMM
email
The following two tabs change content below.
Loowy
Amoureux de la Corse et passionné de voyages, je veux vous faire découvrir l'île de beauté à travers mes reportages !

Commentaires

commentaires