Les invasions

vivadmin Par vivadmin

Alors que l’empire romain entre en déclin au IVe siècle après J.C., la Corse redevient un enjeu pour les différents partis qui s’affrontent pour le contrôle de l’île.

A partir du IVe siècle de notre ère, alors que l’empire romain entre en déclin, la Corse redevient un enjeu pour les différentes factions qui s’affrontent pour le contrôle de l’île. Le temps des barbares est arrivé : il constitue un temps de profonds bouleversements, tant sur le plan religieux qu’idéologique.

A partir de l’an 455 de notre ère, des vagues barbares pénètrent successivement sur l’île : les Vandales puis les Ostrogoths et les Byzantins. Ces derniers demeurent deux siècles sur l’île – une période marquée par la décimation et la misère. S’ajoutent, venant de la Méditerranée, les incursions des Sarrasins (Maures) qui plongent l’île dans le trouble. Ils établissent des points d’appui dont témoignent encore des noms de lieux comme Campomoro, Morosaglia, Morsiglia. Les armées de Charlemagne parviennent pour un temps à vaincre les Sarrasins qui reviennent et ne sont définitivement chassés de l’Ile de Beauté que vers 1016 par les Pisans et les Génois.

La mer déversant sur la Corse de nombreux envahisseurs, elle est désormais considérée comme hostile par les insulaires qui se retirent dans les montagnes. Ils s’installent à l’intérieur de l’île et vivent en autarcie, développant principalement l’élevage, ainsi qu’une petite activité agricole.

Commentaires

commentaires