La végétation corse

vivadmin Par vivadmin

La végétation de l’Ile de Beauté est exceptionnelle, avec plusieurs centaines d’espèces endémiques… Elle offre aux sens un véritable festival de couleurs et de senteurs.

La végétation corse étage ses espèces suivant l’altitude. On peut toutefois distinguer, dans l’ensemble trois étages caractéristiques.

La montagne (de 1500 m à 1900 m)

Les forêts sont présentes sur toute l’île. A noter notamment la présence de forêts de hêtres et de pins dans le Niolu, dans la Restonica, dans les massifs du Rotondu et du Renosu, ainsi qu’à Bavella et dans la montagne de Cagna dans l’extrême Sud de l’île.

Les hautes vallées (de 500 m à 1500 m)

Elles portent la marque du travail de l’homme. C’est le cas du massif de la Castagniccia (au sud de Bastia) dont le nom signifie en langue Corse la Châtaigneraie. Son paysage est le résultat de plantations volontaires de châtaigniers durant des siècles. De même, la Balagne et le Valinco sont des terres où l’on a planté un autre arbre symbole de la Méditerranée : l’olivier.

Les régions basses (jusqu’à 500 m)

En bordure du littoral et sur les pentes les plus chaudes, s’étend une zone où le maquis et la garrigue s’interpénètrent. On y rencontre figuiers de barbarie, agaves d’Amérique, aloès, eucalyptus et cédratiers. Le maquis, haut parfois de 5 ou 6 mètres, s’étend sur d’immenses surfaces de la côte à l’intérieur. On y trouve cistes, calycotomes (sorte de genêts), arbousiers, genévriers, myrtes, lentisques, asphodèles, chardons et cyclamens, immortelle, lavandes, romarins, thyms odorants … Et bien sûr, chênes verts et chênes lièges occupent une place de choix au sein du maquis corse.

Commentaires

commentaires