Un week-end à Bastia

vivadmin Par vivadmin

Chez Viva Corsica, on regorge d’idées pour vous faire découvrir la Corse autrement. Un long week-end se présente ? Profitez-en pour découvrir Bastia et toutes ses facettes ! Bastia l’historique avec son étonnant patrimoine, Bastia la vivante avec ses restaurants, ses bars et ses lieux de spectacles…

Notre conseil : arriver à Bastia par bateau, afin de poser pour la première fois l’œil sur la ville depuis la mer. Après avoir longé les côtes sauvages du Cap Corse, vous découvrez la ville, qui posée sur la mer, au pied d’une grande montagne. Le bateau tourne devant le vieux port dominé par la citadelle et le palais des gouverneurs génois, avant d’accoster en face de l’immense Place Saint-Nicolas. A partir de là, la ville se visite à pieds ! On ne saurait que trop vous conseiller de flâner dans les rues animées de cette cité méditerranéenne authentique…

Autour de la Place Saint-Nicolas…

La Place Saint-Nicolas, c’est une longue esplanade bordée d’élégantes façades d’inspiration italienne. C’est surtout un lieu de promenade et de rencontre privilégié pour les Bastiais. On a adoré s’y balader à l’ombre des platanes et des palmiers, au milieu des jeux des enfants et des parties de pétanque. On a aimé flâner aux terrasses colorées des cafés, où les commentaires sur la vie politique vont bon train ! On a adoré humer l’air frais du crépuscule sur cette place toujours vivante. Justement vous aimez l’animation ? Alors ne manquez pas la brocante du dimanche. Au milieu de toute cette activité, arrêtez-vous quelques minutes pour admirer le kiosque à musique, élégante structure métallique du début du XIXème siècle.

Terra Vecchia et le vieux port…

C’est le quartier le plus ancien et sans doute le plus populaire de Bastia où l’on prend plaisir à se perdre dans les ruelles tortueuses. C’est un décor de vieilles ruelles, d’escaliers de pierre, de façades génoises, de linge aux fenêtres… Entre ombre et lumière, la mer est toujours à portée de regard.

Le vieux port se trouve au fond d’une anse, enserrée par la citadelle et par les maisons colorées aux toits de lauze. Il est dominé par la façade baroque et les clochers jumeaux de l’église Saint Jean-Baptiste. On a pris le temps de visiter cette église baroque, la plus grande de Corse, qui renferme, au milieu des stucs dorés et des marbres polychromes, une remarquable collection d’œuvre d’art des XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles.

On a passé presque une demi-journée sur le port à profiter de l’animation, des couleurs, des va-et-vient des barques des pêcheurs ! A la terrasse d’un café, on s’est imprégné de l’ambiance de la « vraie » Bastia. Si vous êtes du genre lève-tôt, ne manquez pas le lever de soleil sur le port… On a aussi découvert un point de vue remarquable, lors d’une promenade le long de la Jetée du Dragon jusqu’au phare : d’un côté Bastia et le vieux port, de l’autre le port de commerce et les contreforts du Cap Corse qui plongent dans la mer…

Enfin, derrière le vieux port, il y a la place du marché avec le très bel hôtel de ville, sa fontaine et, tout autour, les terrasses de nombreux restaurants où découvrir la gastronomie locale.

Terra Nova et la citadelle…

On a ensuite emprunté l’escalier du jardin Romieu, passage privilégié entre les quartiers Terra Vecchia et Terra Nova, pour monter à la citadelle construite par les génois au XVème siècle – véritable sentinelle sur la mer. Sur la place du Donjon, le Palais des Gouverneurs impose sa façade ocre et sa tour qui surplombe le vieux port. Il abrite un beau musée. A cet endroit, on a été saisi par le superbe panorama sur la ville jusqu’au Cap et aux îles toscanes.

Derrière ses remparts, le quartier de la citadelle est un entrelacs de ruelles pavées qui mène à un premier joyau de l’art Baroque: la cathédrale Sainte-Marie, avec sa vierge d’argent, son plafond d’or et de bleu, son pavement de marbre et sa riche collection d’objets sacrés et de tableaux. Juste à côté, l’Oratoire Sainte-Croix, écrin du Baroque Rococo, renferme le célèbre Christ Noir, trouvé en mer selon la légende, objet de dévotion des pêcheurs et porté en procession dans la citadelle lors du Vendredi Saint.

Et plus encore ! Après cette longue promenade à pieds, on est allé se promener sur la très commerçante rue Napoléon, puis Boulevard Paoli, artère principale de la ville. On a pris le temps de casser la croûte dans l’un des nombreux restaurants de la ville. Le soir on est allé faire un tour au théâtre, lieu culturel de la cité par excellence.

 

Envie de prolonger le week-end ? Le célèbre village de Patrimonio, le Cap et la Balagne sont à deux pas de Bastia !

Commentaires

commentaires