Un weekend à Ajaccio

vivadmin Par vivadmin

Envie de découverte ? Envie de vous plonger corps et âme dans une ville nouvelle, de découvrir son histoire, de jouir de sa vitalité ? Un week-end à Ajaccio s’impose ! L’Equipe Viva Corsica vous accompagne et vous donne les bons conseils pour profiter au maximum de cette ville magnifique.

Pour réussir votre arrivée sur Ajaccio, on vous conseille de venir en bateau. L’entrée dans le golfe est un spectacle extraordinaire. Vous doublez d’abord les îles des Sanguinaires. Sur la plus grande d’entre elles, nommée Mezzomare, se dresse le phare et la tour de la Parata construite en 1608 pour se défendre des attaques des pirates barbaresques. Puis s’offrent à votre regard une succession de criques et de rochers, jusqu’à la citadelle et au port de commerce. Ca y est, vous êtes en plein centre de la ville…

 

Sur les traces de Napoléon…

Pour notre week-end à Ajaccio, on a choisi de se lancer sur les traces de Napoléon. Dans la ville qui l’a vu naître, son souvenir est partout. Il imprègne les rues, les édifices et bien sûr… le cœur des Ajacciens ! De très nombreux sites évoquent l’Empereur et sa famille.

 

On a commencé notre journée par une visite de la maison Bonaparte et de son jardin exotique, demeure natale de l’Empereur. Ensuite, on est allé au salon napoléonien au premier étage de l’Hôtel de Ville. En haut de la Place du Maréchal Foch, on s’est arrêté devant la statue de marbre blanc de Bonaparte en premier consul, qui chapeaute la fontaine des quatre lions.

 

On a continué notre visite thématique en empruntant la rue Fesch, une belle rue piétonne, commerçante et animée, qui nous a amenés jusqu’à la chapelle impériale. Dans sa crypte, reposent 9 membres de la famille napoléonienne dont le Cardinal Fesch. Cet oncle de l’Empereur était un grand amateur d’œuvres d’art : il a légué toutes ses collections à la ville d’Ajaccio pour constituer les fonds du musée qui porte aujourd’hui son nom. On y est allé et on a pu admirer la plus grande collection de peintures italiennes, après celle du Louvre. On a vu notamment les toiles des Primitifs du XIVème au XVIème siècle, dont la Vierge à la Guirlande de Botticelli (1470).

 

Après notre visite de la chapelle et du musée, on a remonté le cours Napoléon, artère principale de la ville avec ses boutiques, jusqu’à la Place du Diamant qui offre une magnifique vue sur le golfe. On a fait une pause à l’un des nombreux bars de la place avant de repartir par le Cours Grandval qui passe devant l’Assemblée Territoriale de Corse. Puis on est monté jusqu’à la Place d’Austerlitz (ou Casone) où domine la statue de bronze de l’Empereur, coiffé de son célèbre bicorne. Juste en-dessous, on est allé faire un saut à la grotte de Napoléon où, selon la légende, le jeune Bonaparte allait jouer et rêver…

Jouissez de l’animation du centre-ville…

Après avoir passé tout ce temps à nous intéresser à l’histoire de la ville, on a voulu poursuivre notre week-end en découvrant une toute autre facette de la ville : ses loisirs et ses plaisirs !

En descendant vers la mer, on vous conseille de longer la plage Saint-François bordée de palmiers. Si ça vous tente, faites une halte au casino d’Ajaccio. Dans la soirée, rejoignez la citadelle et le vieux port pour voir le ballet des pêcheurs et de leurs barques colorées, mêlées aux bateaux des plaisanciers. Ajaccio compte en plus deux ports de plaisance que vous ne devez pas manquer d’explorer : le port Charles Ornano et celui de l’Amirauté, où l’animation des terrasses des bars et des restaurants fait écho à celle du quai et des bateaux.

Derrière l’Hôtel de Ville, on est allé visiter le marché d’Ajaccio qui se tient tous les matins. C’est une véritable invitation à la gourmandise : charcuterie, fromage, miel, vin, produits de la terre et de la mer vous sont proposés dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

A la nuit tombée, essayez quelques uns des lieux branchés d’Ajaccio : galeries d’art, salles de spectacles, restaurants de qualité et bien entendu… night clubs !

 

Aux alentours d’Ajaccio…

Ajaccio est entouré de sites sublimes. Mettez à profit votre week-end pour visiter certains d’entre eux. Vous ne le regretterez pas ! En ce qui nous concerne, on a tenté une escapade sur les îles Sanguinaires. C’est un lieu magique. On est passés devant la maison de Tino Rossi  que l’on peut visiter. A la tombée du jour, les roches rouges des îles semblent s’embraser sous la caresse du soleil couchant : un spectacle inoubliable !

On a aussi mis le cap sur Capo di Fenu : une succession de plages au parfum de bout du monde. Paillottes, sable fin et détente sont au programme ! A explorer également la rive Sud du golfe d’Ajaccio. Rendez-vous à Porticcio, avec ses grandes et belles plages de sable fin et ses nombreuses activités nautiques que l’on pratique à l’ombre des tours génoises. Vous pouvez vous y rendre directement par des bateaux-navettes au départ d’Ajaccio et traverser ainsi tout le golfe.

Commentaires

commentaires