Bastia

vivadmin Par vivadmin

Tournée vers la côte Toscane, Bastia a le charme des vieilles citées méditerranéennes avec ses ruelles bordées de hautes maisons dont l’élégance discrète se rehausse de volets peints. Fondée en 1378 par les Génois qui en firent la capitale de l’île, son nom vient d’une bastille qui la domine.

Bastia est une ville animée qui se découvre à pied au travers de trois quartiers incontournables :

• La place Saint Nicolas
• Le vieux port Terra Vecchia
• La citadelle Terra Nova

La Place Saint Nicolas

Autour du kiosque à musique, élégante structure métallique du début du 19ème siècle, entre la brocante du dimanche, les jeux d’enfants et les parties de pétanque, la Place Saint Nicolas est l’un des lieux privilégiés des promenades et des rencontres dans la vie bastiaise. C’est une longue esplanade bordée d’élégantes façades d’immeubles d’inspiration italienne. Sous l’ombre des platanes et des palmiers ou sur les terrasses colorées des cafés, lectures des journaux et commentaires de la vie politique vont bon train. En fin d’après-midi, à l’heure importante de l’apéro, tout le monde s’y retrouve pour apprécier la lumière du crépuscule, commenter la journée passée, refaire le monde …

Le vieux port, Terra Vecchia

C’est le quartier le plus ancien et l’un des plus populaires de Bastia où l’on prend plaisir à se perdre dans les ruelles tortueuses.
Le vieux port, au fond d’une anse, enserré entre la citadelle et les maisons colorées aux toits de lauses, est dominé par la façade baroque et les clochers jumeaux de l’église Saint Jean Baptiste: une vraie carte postale de Méditerranée. Emblématique de Bastia, cette église baroque, la plus grande de Corse, veille sur la vie animée des pêcheurs et des plaisanciers et renferme au milieu des stucs dorés et des marbres polychromes une remarquable collection d’œuvre d’art des 17ème, 18ème et 19ème siècles.
Juste derrière, dans un décor de vieilles ruelles, d’escaliers de pierre, de façades génoises, de linge aux fenêtres, il y a la place du Marché à l’ombre de l’église Saint Jean avec le très bel Hôtel de Ville, sa fontaine et tout autour, les terrasses de nombreux restaurants.
Le port à l’heure du levé du soleil, avec le va-et-vient des barques et des pêcheurs, constitue l’endroit idéal pour vous imprégner, depuis une terrasse de café, de l’ambiance « vraie » de Bastia l’insulaire.
On découvre un autre point de vue remarquable par une promenade le long de la Jetée du Dragon jusqu’au phare : d’un côté Bastia et le vieux port, de l’autre le port de commerce et les contreforts du Cap Corse qui plongent dans la mer.

La citadelle, Terra Nova

Par l’escalier du jardin Romieu, passage privilégié entre les deux quartiers Terra Vecchia et Terra Nova, on monte à la citadelle construite par les Génois qui en firent au 15ème siècle leur lieu d’habitation et de gouvernance.
Sur la place du Donjon, le Palais des Gouverneurs impose sa façade ocre. Sa tour surplombe le vieux port, sentinelle sur la mer. De là, un superbe point de vue sur la ville jusqu’au Cap et aux îles toscanes, posées sur l’horizon.
Le quartier de la citadelle, véritable ville dans la ville derrière ses remparts est un entrelacs de ruelles pavées qui mène à un joyau de l’art Baroque: la Cathédrale Sainte Marie, sa vierge d’argent, son plafond d’or et de bleu, son pavement de marbre et une riche collection d’objets sacrés et de tableaux.
Juste à côté, l’Oratoire Sainte Croix, chargé d’or et d’histoire, véritable écrin du Baroque Rococco, renferme son célèbre Christ Noir, trouvé en mer selon la légende, objet de dévotion des pêcheurs et porté en procession dans la citadelle lors du Vendredi Saint…

A voir également :
La rue Napoléon, animée et commerçante, le Boulevard Paoli, artère principale de la ville.

 

Commentaires

commentaires