La vallée de l’Asco et le Monte Cinto

vivadmin Par vivadmin

Presque aussi fameuse dans le cœur des randonneurs que ses voisines Tavignano et Restonica un peu plus au Sud, la vallée de l’Asco abrite des gorges tout à fait étonnantes…

Le petit village d’Asco, avec son clocher fluet et les montagnes en arrière-plan, a bien de l’attrait. On y retrouve les traditions anciennes et l’atmosphère industrieuse des villages de montagne, où il faut savoir tout faire sans compter sur l’extérieur.

On entre ensuite dans la partie la plus montagneuse et la plus sauvage de cet itinéraire, avec la forêt de pins de Carrozzica. On poursuit avec le plateau de Caldane. Le temps de souffler, on entame un dernier effort pour parvenir au Haut-Asco, à 1 450 m d’altitude, avec les toits pointus de ses petits chalets contemporains. On peut s’arrêter dans un fameux coin à rapaces, où l’on peut découvrir la plupart des variétés présentes dans l’île. Par la route, c’est le point le plus proche du toit de la Corse – le Monte Cinto qui s’élève en face à 2 710 m d’altitude. Au Haut-Asco, on croise le GR20 qui contourne le Cinto.

Pour les amateurs d’escalade, un chemin part vers le sommet du Cinto dans la forêt de Carrozzica, sur la gauche, une dizaine de kilomètres après Asco.

 

Commentaires

commentaires