La magie de Bonifacio

Liviu Par Liviu
Balade
28 Avr 2014

Quand on vient en Corse, particulièrement en Corse du Sud, il y a un passage obligé par Bonifacio, petite ville de l’extrême sud avec ses 3000 âmes à l’année. Vous savez probablement que la Corse a sa propre langue, même si il y a quelques nuances entre les différentes régions. Bonifacio, ayant été très isolée par le passé, a développé son propre dialecte, le Bonifacien, proche du Sarde (le Corse étant plus apparenté au Toscan). Malheureusement, très peu parlé, le Bonifacien est probablement amené à disparaître.

Bon, vous arrivez à Bonifacio, vous allez faire votre petit tour en bateau avec la visite de la grotte, des falaises, des îles Lavezzi et Cavallo et vous écoutez les anecdotes plus ou moins rigolotes des accompagnateurs.

bonifacio8

Ensuite, vous vous rendez à la Citadelle.

En arrivant la haut, près des parkings, vous serez, comme moi, surpris par ces immenses bâtiments abandonnés. Anciennes casernes militaires,  notamment de la Légion, préssentis un moment comme emplacement pour un casino par un groupe plus ou moins mafieux, ils sont maintenant propriétés de la Collectivité Territoriale depuis 2002. Depuis lors, pas grand chose n’a été réalisé et les immeubles restent en l’état.

Heureusement, l’architecture exceptionnelle  de la ville haute vous fera vite oublier ce chancre.

bonifacio7

Rentrez dans la ville par une de ces multiples ruelles et vous arriverez presqu’ à coup sur à une église, puisqu’il y en a 8.

Il y a par exemple  Sainte Marie-MajeureBonifacio01

détails de l’Autel

Bonifacio02

A Bonifacio, les maisons ont une architecture particulière. Elles sont en général assez étroites et étirées vers le haut. Penchez vous par une ouverture pour regarder les escaliers, vous verrez qu’ils sont assez vertigineux. On reconnait d’ailleurs les Bonifaciens à la taille de leurs mollets :).

Il faut élever un peu le regard pour voir la vie aux étages car il y a bien entendu des habitants à l’année, souvent âgés, même s’ils sont de plus en plus rares. Imaginez la difficulté pour monter les meubles, une machine à laver (!) ou simplement les commissions.

bonifacio03  bonifacio05

Sortez de la ville haute par la porte de Gênes et descendez la route pavée. La vous avez une vue sur le port d’un côté et sur les falaises de l’autre. Parfois, celles-ci ont un petit air de Thaïlande

Bonifacio04

bonifacio201403bonifacio1

Continuez la promenade, traversez la route et remontez le chemin pavé jusqu’au dessus. Celà se termine en sentiers qui serpentent dans les roches calcaires. Arrivé au point de vue, on peut admirer la ville haute sous un autre angle.

Bonifacio06  bonifacio9

Le soir, après la promenade en mer, cette belle balade avec les quelques dénivelés, vous n’aurez probablement pas trop de mal à dormir…

email
The following two tabs change content below.
Liviu
Amateur de randos, balades en tout genre et de photos, je vis en Corse du Sud où je gère une petite résidence de tourisme : "Casa di Legnu" (voir ma page FB).
Liviu

Derniers articles parLiviu (voir tous)

Commentaires

commentaires