Occi : village abandonné mais pas oublié

Claire VIDON Par Claire VIDON
Balade
18 Mai 2015

C’est au petit matin, lorsque la brume plane à travers les chemins étroits dans ce dédale de maisons en ruines, que découvrir Occi devient fascinant. Une ambiance mystique règne au milieu de ces murs de pierre, accompagnée par le silence, la solitude et le milan royal. Une expérience incroyable et inoubliable.

IMGP7947

C’est dans ce petit village de Balagne, situé au-dessus de Lumio à 337m d’altitude et uniquement accessible à pied par de petits chemins de randonnée, que le temps semble s’être arrêté. Dans le passé, ce village qui offre un panorama à 360° comptait une trentaine de maisons et 150 âmes. C’est d’ailleurs ce qui vous pousse à découvrir ce lieu ; marcher sur les traces des anciens habitants.

Le site est remarquable notamment pour son point de vue, c’est d’ailleurs grâce à ce dernier que les premiers habitants sont venus trouver refuge à Occi : au 8ème siècle les corses cherchent à fuir et surveiller les invasions des Maures, des Sarrasins et des Barbares. Peu à peu la vie s’organise au village, on y construit des maisons, un cimetière à l’extrémité sud-est (dont nous n’avons plus de trace aujourd’hui), des airs de battage qui servaient à séparer les grains de blé de leurs enveloppes, un lavoir, un four à pain communal, des bancs face à la chapelle, et l’on peut aussi noter la présence d’une fontaine.

IMGP7919

Au milieu de ce chao, se dresse la silhouette de l’église Annunziata d’Occi. Restaurée en 2002 par l’association d’Occi, elle devient tout un symbole à la Pentecôte lorsque la tradition veut que la messe y soit célébrée en langue Corse et que la statue de St Nicolas (St patron du village) y soit portée en procession.

IMGP7912

Occi, tout un mystère, une étrangeté notamment du fait qu’à ce jour, une question subsiste : pourquoi le village a-t-il été abandonné ? Nul ne le sait. On pourrait tout de même apporter quelques hypothèses : entre le 16ème et le 17ème siècle la population diminue de moitié passant de 150 à 80 habitants qui pourrait laisser à croire qu’une épidémie ou une invasion en serait à l’origine. C’est en 1887 selon l’état de recensement que le village ne compte plus que 5 habitants tous étant des bergers à l’exception de Felix Giudicelli. Ce dernier meurt en 1917 et selon les dires il serait le dernier habitant des lieux.

IMGP7938

Il faut savoir qu’en dépit des apparences, les ruines des anciennes maisons sont privées et que d’ailleurs plus d’une dizaine de propriétaires sont identifiés. Les actions de préservation de ce patrimoine sont donc difficiles.

Le village est devenu malgré lui prisonnier du temps, qui au fil des années, des pluies et vents violents endommagent la pierre, ainsi que le pillage qui le met à mal.

IMGP7915
Occi un village abandonné mais qui ne sera jamais oublié !

email
The following two tabs change content below.
Claire VIDON

Claire VIDON

Claire VIDON

Derniers articles parClaire VIDON (voir tous)

Commentaires

commentaires